NEHAVI : étude épidémiologique des enfants nés en Haute-Vienne

« L’épidémiologie est l’étude de la fréquence et de la répartition dans le temps et dans l’espace des problèmes de santé dans les populations humaines et des déterminants »

De quoi dépend le devenir d’un enfant né en Haute-Vienne ?

C’est pour essayer de répondre à cette question qu’est né le projet NéHaVi. C’est une cohorte d’enfants nés dans les trois maternités de la Haute-Vienne (Clinique des Emailleurs, Hôpital de Saint-Junien, Hôpital de la Mère et de l’Enfant). Ces enfants seront suivis depuis la naissance jusqu’à l’âge adulte, afin de mieux comprendre comment l’environnement affecte, de la période intra-utérine à l’adolescence, leur développement, leur santé, leur socialisation et leur parcours scolaire…

Les cohortes prospectives dans la population générale sont des outils très précieux de recherche en épidémiologie. La grande majorité de ces cohortes, qu’elles soient nationales ou internationales, réalisent le suivi d’adultes uniquement. Les cohortes longitudinales de suivis prospectifs d’enfants depuis leur naissance sont plus rares. La cohorte NéHaVi est unique en son genre et très ambitieuse.

Notre cohorte conserve le même design et fonctionne en cohérence avec l’étude Elfe (Etude Longitudinale Française depuis l’Enfance) qui a été mise en place en 2011. Cette cohorte constitue un travail d’ampleur, très intéressant qui est validé à l’échelon national par de nombreuses unités de recherches (Institut national des études démographies -Ined-, Institut de veille sanitaire -InVS-, Inserm, Insee, Direction générale de prévention des risques -DGPR-, Direction générale de la santé -DGS-, etc.).

Cependant NéHaVi se démarque par son orientation plus poussée vers la gynécologie-obstétrique, notamment avec la notion de grossesses obtenues par aide médicale à la procréation (AMP) comportant des détails sur la technique (FIV, ICSI ou autres techniques d’AMP), mais encore des données sur les méthodes de diagnostics des infections materno-fœtales, sur la méthode de mise en travail, les anomalies du cordon, les complications périnéales et de la délivrance… NéHaVi contient aussi un relevé exhaustif des traitements pris par la mère pendant la grossesse jusqu’à la sortie de la maternité.

Ce projet est innovant car il n’est pas limité dans le temps et dans le nombre de sujets inclus. D’un point de vue méthodologique, nous avons fait le choix d’inclure en continu afin d’avoir un recrutement important nous permettant de faire une analyse statistique la plus représentative possible de la population concernée et ainsi permettre la réalisation de projets utilisant les données de la cohorte.

PRESENTATION :

A l’heure actuelle, nous manquons de données épidémiologiques d’envergure sur l’incidence des pathologies materno-fœtales puis infantiles et sur les interrelations de ces pathologies entre elles et avec l’environnement et le milieu socio-familial.

La cohorte NéHaVi est un outil épidémiologique innovant et dynamique en Haute-Vienne qui nous permettra d’étudier les interrelations entre les facteurs environnementaux intra-utérins et extra-utérins. Il s’agit d’une étude observationnelle, prospective, descriptive, longitudinale et multicentrique qui permettra le suivi d’un enfant depuis sa vie intra-utérine jusqu’à sa majorité. Cette cohorte sera ouverte à de nombreuses études ancillaires.

Les données recueillies seront multiples (évolution staturo-pondérale, nutrition, facteurs d’exposition…), mais aussi des données sur les parents afin de mieux comprendre dans quel environnement socioculturel l’enfant grandi. NéHaVi n’est pas seulement axée sur quelques pathologies de l’enfant mais sur l’ensemble des pathologies qu’il sera susceptible d’avoir au cours de son développement et les traitements mis en œuvre pour le soigner.

« Il est bien plus beau de savoir quelque chose de tout que de savoir tout d’une chose »

Blaise Pascal

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter